Salon du Livre de la fête de l’humanité le 12, 13 et 14 Septembre.

Le 14-09-2014 à 14:10 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi sera présente pour la signature de ses livres.


 

Géopolitiques de Nantes, organisé par l’IRIS (Institut de Relations Internationales et stratégiques), le 27 et 28 septembre :

Le 14-09-2014 à 14:05 par Fariba Hachtroudi

Conférence « où va l’Iran »

avec la participation de Fariba Hachtroudi le 27 septembre 

organisé par l’IRIS (Institut de Relations Internationales et stratégiques)


 

Salon de Livres de Mouans-Sartoux du 3 au 5 octobre

Le 14-09-2014 à 13:57 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi est invitée au Salon pour son livre  

Le Colonel et l’Appât 455 

qui a été sélectionné pour le prix des Lecteurs de Mouan Sartoux 


 

Salon du Livre de la Côte d’Armore le 18 et le 19 octobre.

Le 14-09-2014 à 13:52 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi fera une conférence sur la Laïcité


 

Montauban : Lettres d'Automne 17 au 30 Novembre

Le 14-09-2014 à 13:40 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi est invitée pour parler de l’ensemble de son oeuvre.


 

Conférence « Admirable Women of the Islamic World»

Le 13-05-2014 à 10:13 par Fariba Hachtroudi

L’écrivaine iranienne sera à Dubai le 14 mai pour une conférence unique organisée par l’alliance française : « Admirable Women of the Islamic World». Dans le nouvel espace A4 space récemment inauguré à Al Serkal avenue, elle nous parlera de quelques femmes qui ont marqué l’histoire par leur indépendance d’esprit.

Dubai Madame: Fariba Hachtroudi, une femme engagée mais libre !


 

Conférence à l'Alliance Française de Dubaï

Le 13-04-2014 à 04:54 par Fariba Hachtroudi

Quelques femmes admirables du Monde Arabo-Musulman

http://www.alserkalavenue.ae


 

Signature de Fariba Hachtroudi au Salon du Livre de Paris

Le 19-03-2014 à 12:26 par Fariba Hachtroudi

Dimanche 23 Mars :

Le matin sur le Stand de “Chèvrefeuille étoilée” pour son recueil de poésie Abysses

L’après midi à 14 heures sur le stand d’Albin Michel pour son dernier roman Le colonel et l’appât 455


 

Conférence de Fariba Hachtroudi : L'art et la résistante poétique

Le 19-03-2014 à 12:31 par Fariba Hachtroudi

Le 27 mars à la médiathèque de Nice

(du 27 mars au 5 Mai 2014)


 

Conférence de Fariba Hachtroudi à l'Alliance Française de Dubaï

Le 19-03-2014 à 12:38 par Fariba Hachtroudi

Le 14 mai 2014


 

Exposition Abysses

Le 19-03-2014 à 12:47 par Fariba Hachtroudi

Du 6 au 11 Avril 2014

Abysses


 

Fariba Hachtroudi : Invitée au Festival de Jaipur (Inde)

Le 19-03-2014 à 09:56 par Fariba Hachtroudi

Invitée au Festival de Jaipur (Inde)
du 17 au 21 Janvier.

Elle participera à deux tables rondes le 17 et 18 Janvier :

le 17 : Leaving Iran
le 18 : Derrière le voile, les femmes écrivaines du monde musulman

Pour plus d’information : http://jaipurliteraturefestival.org/


 

Le Colonel et l'Appat 455

Le 06-01-2014 à 20:09 par Fariba Hachtroudi

Parution du nouveau Roman de Fariba chez Albin Michel.
En librairie depuis le 3 janvier.

Le Colonel et l'Appat

LE LIVRE

 

Depuis 5 ans, un ex-colonel de la République théologique attend dans un foyer d’asile d’un pays nordique sa régularisation. Un matin, sa traductrice habituelle étant absente, il voit arriver dans le bureau des demandeurs d’asile une jeune femme en qui il reconnaît immédiatement le numéro 455 de la prison Devine, célèbre bastion de la torture où l’on emprisonnait les « appâts », c’est-à-dire les proches des prisonniers qui ne voulaient pas avouer.

Entre l’ex-bourreau et l’ex-prisonnière va se nouer une relation conflictuelle et de dépendance mutuelle et la confrontation va donner lieu à un hallucinant retour vers le passé et la passion que chacun éprouve toujours pour son conjoint.


 

Parution du premier recueil de poésie de Fariba Hachtroudi

Le 17-08-2013 à 09:11 par Fariba Hachtroudi

Parution du premier recueil de poésie de Fariba Hachtroudi (illustré par le peintre et dessinatrice Anne Cotrel ) au mois d’octobre 2013 aux Editions Chèvrefeuille étoilée.

null

Plusieurs manifestations (exposition, lecture de poésie, signature de 

livre et concert) sont prévues dès l’automne et tout le long de l’année 2014. Le 

programme détaillé sera mis en ligne sous peu.


 

Publications de Fariba Hachtroudi dans le Huffington Post

Le 17-08-2013 à 08:55 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi est une blogueuse du Huffington Post.

Vous pouvez accéder à ses publications à partir sa page sur le site du Huffington Post.


 

Conférences-débats de Fariba Hachtroudi aux Etats-Unis

Le 12-01-2012 à 21:21 par Fariba Hachtroudi

Conférences débat à la Maison française de Washington

Le 27 janvier 2012, à partir de 18 heures, conférence-débat à la Maison française de Washington

Sur l’invitation de l’Ambassade de France et la Maison française de WashingtonFariba Hachtroudi donnera une conférence en Anglais sur la situation en Iran et les tensions entre la République islamique et l’Occident. Fariba Hachtroudi présentera son dernier ouvrage “Ali Khamenei ou les larmes de Dieu”, ainsi que son premier roman traduit en Anglais “The Twelfth Imam’s a Woman?”.

Conférences débat à l’Université de New-york

Le 30 Janvier 2012, Conférence à l’Université de New-york

Fariba Hachtroudi donnera une conférence sur le “Printemps arabe et la théocratie iranienne”. Elle présentera, comme à Washington, ses deux derniers livres aux étudiants. (New York University)


 

Agenda du mois de Novembre de Fariba Hachtroudi

Le 26-10-2011 à 09:41 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi participera à la cinquième édition du livre océanien qui se tiendra à Nouméa, les 5 et 6 Novembre et à Poindimie/Pwêêdi Wimiîa, du 9 au 13 Novembre 2011.

Affiche de la 5ème édition du salon du livre océanien -novembre 2011

Date des interventions de Fariba Hachtroudi

Dimanche 6 Novembre de 10h30 à 11h30 (salle de conférence)

Table ronde : l’engagement féminin en littérature, “Acte 1” avec Fariba Hachtroudi, Claudine Jacques, Déwé Gorodé, Chantal Spitz. Animatrice : Sonia Faessel

Samedi 12 Novembre de 9h30 à 10h30

Rencontre avec un écrivain : Déwé Gorodé et Fariba Hachtroudi (salle omnisports)


 

Parution du prochain livre de Fariba Hachtroudi

Le 27-10-2011 à 10:51 par Fariba Hachtroudi

Ali Kahmenei ou les larmes de Dieu - Editions Gallimard

Le nouvel essai de Fariba Hachtroudi sortira dans les librairies le 24 Novembre 2011

Couverture du nouveau livre de Fariba Hachtroudi Ali Kahmenei ou les larmes de Dieu

Depuis la révolution de 1979, Fariba Hachtroudi n’a cessé d’interroger avec passion, à travers ses livres, la réalité contemporaine de son pays. Elle propose aujourd’hui un portrait du Guide suprême de la République islamique, Ali Khamenei. Personnage essentiel de la théocratie chiite, le grand Ayatollah ne se livre pas aux outrances médiatiques qui ont rendu célèbre le président Mahmoud Ahmadinejad. Pour être moins bruyant, son pouvoir n’en est que plus grand. Commandant en chef des armées, il dirige et oriente la politique du pays, valide la nomination du président, arbitre des conflits éventuels entre le clergé, l’armée et la classe politique. Cloîtré dans sa demeure, le Beyt, où ne pénètre qu’une élite de collaborateurs triés sur le volet, le « Lieutenant du Messie » édicte ses lois au milieu d’une cour servile et fanatique. Fariba Hachtroudi a obtenu des témoignages de première main ? notamment ceux du neveu d’Ali Khamenei et d’un haut gradé des Pasdaran et un intime du sérail, aujourd’hui réfugié à l’étranger ? qui tracent un portrait captivant de ce personnage énigmatique, pilier du pouvoir iranien. Erudit, fin lettré, amateur de poésie et de luxe, il met chaque jour en pratique l’enseignement de son prédécesseur, l’ayatollah Khomeyni, qui avait fait du mensonge et de la violence les armes licites du prosélytisme islamique. Ce livre, qui fourmille d’anecdotes et de faits réels, donne à voir les rouages complexes d’un régime dont dépend en partie l’avenir du monde. L’auteur y rend aussi hommage à son grand-père, l’ayatollah Esmaïl Hachtroudi, grande figure de la révolution constitutionnaliste qui s’est battu, au début du vingtième siècle, pour un islam démocratique et humaniste.


 

Parution en Anglais du livre : Le douzième imam est une femme ?

Le 26-10-2011 à 18:32 par Fariba Hachtroudi

La version en anglais du livre de Fariba Hachtroudi, “Le douzieme imam est une femme ?” paraîtra le 12 Janvier 2012

Couverture de l'édition en Anglais du livre de Fariba Hachtroudi le douzieme imam est une femme

Iran’s Twelfth Imam’s A Woman?

The Twelfth Imam’s a Woman? satirises a central belief of Shia ? a messianic strand of Islam whose believers are waiting the coming of the Twelfth Imam, to save the world. Iran’s president Ahmadinejad, states that the Imam is hiding in a well in the village of Jamkaran, where he waits for the opportunity to reveal himself. Hachtroudi’s novel, The Twelfth Imam’s a Woman? creates this moment and questions what might happen if the Twelfth Imam turned out to be a Woman.

The heroine of the story, Anahita is a journalist, living in Tehran. Anahita is the same age as the Iranian revolution. Sceptical, mocking, ironic, disillusioned, not a good Muslim, Anahita considers herself very much a member of generation Y. She aspires towards a full and meaningful life and she feels let down by the values of her parents and by the Iranian society at large. Above all she wants to be treated with dignity and respect. Convinced that the accounts of miracles at Jamkaran are fraudulent, she sets out to expose the corruption behind them – and finds herself face to face not with a Hidden Imam but with the Hidden Imamess, Fatimah, daughter of the prophet Mohammed.

Among a growing library of books that tackle the Iranian regime, no other but Hachtroudi’s novel The Twelfth Imam’s a Woman? presents satirically a comprehensive understanding of the current situation in Iran and calls for action. Considering, that the recent Middle East uprising events originated by Iran’s hopeful youth, it is no wonder that Hachtroudi’s brave use of her pen provides us with this gem of a novel.

- Key elements in this courageous and unique novel include:

- Shia Islam, the state religion, is characterised as a pollutant, a sickness, a drug poisoning the Iranian DNA.

- To denounce, to inform and to amuse, the dénonciation is primarily of the Iranian government.

- The structure, factions and economic interests of the regime are discussed.

- The regime is using religious fables to dumb down and infantilize the public.

- A whirlwind and irreverent history of Shia is punctuated with flashbacks to the Iran-Iraq war and to the murder of dissidents.

 -The government has appropriated the story of the Twelfth Imam to gain acceptance and legitimacy.

 -The Iranian people in general, and the young people in particular, are ridiculing the government because they no longer believe their allegations.

 -Critique of the status of the education of girls and the repression of young Iranians as well as Christianity and Judaism’s treatment of women.

About the Author:

Born in Tehran, resident currently in France, Fariba Hachtroudi is the daughter of a leading Iranian intellectual. She is an archaeolo­gist by training, a long-time human rights activist (president of the Mohsen Hachtroudi Association), freelance journalist, writer and nov­elist. Her novel Iran, les rives du Sang, won the French Human Rights Prize for Literature in 2000. The Twelfth Imam’s A Woman? is the first of her novels to be translated into English. Ms. Hachtoudi as an expert commentator and long standing critic of one of the world’s most repressive governments, the current Iranian government.

Author is available for appearances and interviews during her upcoming trip to USA starting January 26th, 2012 and can be reached through The Key Publicity, Heather Smith, e-mail: media@thekeypublish.com, Tel: 416-935-1790.


 

Agenda du mois de Septembre de Fariba Hachtroudi

Le 26-10-2011 à 12:13 par Fariba Hachtroudi

Conférence de presse à la mairie de Nice

Suite à l’invitation de Christian Strosi, le 29 Septembre dernier Fariba Hachtroudi participa à la conférence de presse qui a eu lieu à la Mairie de Nice. Une nouvelle saison de lectures pour tous débute à Nice. Une occasion pour les écrivains ayant déjà participé à cette belle aventure de se revoir et de rencontrer leurs collègues qui assureront les rencontres de 2012.

Conférence du 29 septembre 2011 à la mairie de Nice avec Fariba Hachtroudi

Lecture pour tous, lutte contre l’illettrisme

Affiche Lecture en liberté à Nice - fariba HachtroudiCi-contre la couverture de la revue Lecture en liberté avec le mot de Fariba Hahctroudi ainsi que quelques extraits de la revue. Saluons cette belle initiative de Raoul Mille qui plus est a lancé le prix des meilleurs nouvelles des lycéens. Une proposition de Fariba Hachtroudi lors de son séjour nicois.

Le mot de Fariba Hachtroudi

Il était toujours des enfants. Il est toujours des enfants, puis des adolescents et leur univers où se confondent curiosité, émerveillement, questionnements existentiels… Tout ce que nous, adultes, avons déjà connu. En somme il ne s’agit que de «l’universel de l’humanité» ou devrais-je dire des humanités. L’universel que l’écriture tend à rendre tangible afin que les nostalgies, les incompréhensions, les douleurs, les différences deviennent des traits d’union pour rassembler et non pour diviser car l’humain, trop humain est pourtant le même, qu’il soit blanc, noir, bouddhiste, catholique, protestant, juif, musulman.

À en croire la mythologie de l’ancienne Perse, la déesse Anahita nomma les choses : terre, ciel, océan, humain ! Et ainsi fut créé l’univers. Le verbe faiseur de mondes ! Alors comment ne pas saluer de tout coeur l’initiative de Raoul Mille et le travail de tous ses collaborateurs, représentants malgré eux de ma déesse persane. Car donner le goût des mots et des lettres aux jeunes, qui sont l’avenir de notre humanité bien mal en point, c’est leur offrir les clefs de la pensée. «La parole juste (bonne), la pensée juste (bonne), l’action juste (bonne) est notre seule foi.» Ainsi parlait Zarathoustra il y a des milliers d’années… «Je pense donc je suis» lui dit en écho Descartes des siècles plus tard de cette belle terre de France. Être au service des jeunes est non seulement un devoir mais aussi une joie pour ce qui me concerne. Merci de m’avoir offert ces quelques jours intenses en leur compagnie. Merci également aux enseignants et surtout à vous les enfants ! De tout coeur.

Jacques Gros, principal du collège Frédéric Mistral, fut enchanté par la venue de Fariba Hachtroudi.

Jacques Gros, principale du collège Mistral à Nice«Il faut admettre qu’avec les nouvelles technologies, la place du livre est supplantée par l’informatique. Il y a toujours des élèves pour lesquels la littérature ne présente pas d’intérêt. Mais la passion et l’enthousiasme de Fariba ont fait qu’elle a su captiver leur attention tout au long de la matinée (bien que cela ait paru long pour certains…) L’initiative de la municipalité et de Raoul Mille est une idée remarquable : elle redonne ses lettres de noblesse au «métier» d’écrivain et nos élèves prennent conscience que l’acte de communication aujourd’hui est un acte majeur et que la parole et l’écriture en sont les deux vecteurs essentiels».

Expression écrite des élèves de Julie Bodénès - École Les Magnolias - CM2 -professeur : Julie Bodénès

Les élèves de CM2 de l'école les Magnolias à Nice


Clément, No, Lucas, Alexis

Aujourd’hui nous avons eu la visite de Fariba Hachtroudi. Elle nous a parlé des conditions de l’Iran, il faut penser très fort à ce que l’on veut pour qu’un jour il devienne peut-etre réel. Cette visite a été enrichissante car ça nous a donné envie d’écrire et de ne jamais abandonner dans la vie.

John, Gabrielle, Clément Ni, Fanny

Nous avons appris qu’écrire et lire, ça aide beaucoup dans la vie. On a aimé sa façon de s’exprimer. Elle nous a appris des choses sur le travail, sa vie, son pays l’Iran. C’était une rencontre formidable !

Andy, Leana, Laurie, Emma

Aujourd ‘hui une romancière est venue à l’école, elle nous a appris la liberté des femmes et à vrai dire, nous aimerions être comme elle : connaître deux pays différents et deux religions différentes. Elle nous a donné envie d’écrire, de raconter mille et une histoires aux gens… Nous avons également appris ce jour là qu’il ne faut jamais se laisser faire par quelqu’un d‘autre et toujours vivre ses rêves.

Emily, Raphael, Julie, Julien

Nous avons appris avec Fariba Hachtroudi que «La plume est plus forte que l’épée». Elle a commencé à écrire dès l’âge de 30 ans. Fariba a aussi été adoptée par la France. Puis, elle est devenue journaliste ce qui lui a donné l’envie d’être écrivain. Elle défend le droit des femmes dans le monde et est une source d’inspiration pour les enfants. Née à Téhéran, elle a fait des études d’archéologie puis est devenue journaliste et romancière. Son premier roman est «Khomeyni express» mais elle en a écrit neuf (en tout). Elle nous a appris beaucoup de choses sur son pays d’origine. Nous avons compris que nous devons nous battre pour nos idées. Nous la remercions !

Dessin de Fariba Hachtroudi - Adam


 

Agenda du mois de juin de Fariba Hachtroudi

Le 11-06-2011 à 14:26 par Fariba Hachtroudi

Fariba Hachtroudi sera présente au salon du livre de nice.


 

Agenda du mois de mars de Fariba Hachtroudi

Le 02-03-2011 à 16:07 par Fariba Hachtroudi

Soirée conférence ” La mondialisation et la Religion” suivie d’une soirée dédicace organisée par Harmonie Mutualité.

conf

Conférence sur Qorrat Ol Eyn poète mystique Iranienne au CUM (Centre d’Etude Méditéranéenne de Nice) le 9 Mars.

Présentation de l’oeuvre de Fariba et lecture de poésie à l’occasion du printemps des poètes à la Soirée Poétique organisée au restaurant Gilan de Nice

Fariba Hachtroudi Sera présente au Salon du livre de Paris le samedi 23 mars au Stand des Editions Xenia où elle présentera Khomeyni Express et La Gelée Royale.


 

Agenda du mois de février de Fariba Hachtroudi

Le 27-01-2011 à 14:45 par Fariba Hachtroudi

Salon du livre féminin d’Hagondange

Fariba Hachtroudi sera la marraine du 6ième salon du livre au Féminin qui aura lieu à Hagondange le 19 et 20 février. Conférence de Fariba qui présentera son dernier Roman : « La Gelée Royale » aux Editions Encre d’Orient : « L’argent roi et le rêve de l’éternelle jeunesse ».  Samedi 19 à 16 heures dans le grand Hall du salon.

Pour tous renseignements appeler :
Nora Khedim
Responsable du Service Culturel
Mairie de Hagondange
T”l : 03 87 71 50 10
Gsm : 06 82 29 33 86 


Diner débat au Sénat le 23 Février 2011. 

L’Association les Femmes D’abord et la Présidente Elda Carly organisent leur premier débat 2011 au Sénat en recevant Fariba Hachtroudi qui animera une conférence sur le thème : « La Mondialisation et la Marchandisation de l’homme… » Fariba Présentera son dernier livre : ” La gelée Royale “. Une séance de dédicace est prévue à la fin du dîner. 


 

Que dire des salons du livre... ?

Le 27-01-2011 à 13:55 par Fariba Hachtroudi


Mohammed Sifaoui avant “l’agression”. il sourit encore mais pas pour longtemps.


Décidément il y a de l’électricité dans l’air. La France ne va pas bien , les français sont angoissés, fatigues, énervés. Mais tout de même…
J’étais invitée avec quelques camarades écrivains édités, comme moi, par Encre d’Orient au salon de Toulon. Le libraire que je ne nommerai pas et qui a très bonne réputation n’avait commandé qu’un titre de nos ouvrages, le dernier en l’occurrence, paru chez Encre d’Orient Il nous a envoyé valdinguer quand on lui a demandé des explications. Monsieur le libraire n’aime que les stars prétendirent les mauvaises langues ! Eux, ont droit à tous leurs titres !
Et des stars nous en avons eu à volonté. Comme les queues interminables des fans. Si ceux du grand monsieur qu’est Charles Aznavour, poète incontestable, musicien et interprète hors pair, étaient attendrissants voire parfois bouleversants comme ce vieil homme chenu, qui les larmes aux yeux m’avoua les amours vécus avec Aznavour… On ne peut pas en dire autant des inconditionnels des frère Bogdanov. Des extraterrestres, du moins le prétendent-ils sans complexe? Des charlatans déguisés en pseudo-scientifiques, à en croire les révélations de la presse? Ou tout juste de géniaux commerciaux qui ont trouvé le bon filon et petit écran aidant, amassent une fortune considérable. De best-seller en best-seller.
Toujours est-il que le moindre mouvement de nos stars, transformait le salon en une véritable foire des ” rencontres du troisième type” : flashs, huées, cris, bousculades et escalades désespérées quitte à écraser impunément les pauvres écrivains-communs-des-mortels pris d’assaut par des mains, des griffes, des bras et poitrails agressifs.
Dans la longue liste des stars-du-premier-livre-à-cinquante-mille-exemplaires, il y avait aussi les glories ascendantes du petit écrans : comédiens et présentateurs “ in, cool, super-cool-craquant” dixit les midinettes en attentes. De ceux-là le charmant et beau gosse Laurent Kérusoré et son premier livre qui s’arrachait comme des petits pains. Comédien fort charmant, extrêmement drôle, qui grâce à un série télé est devenu le petit coeur des adolescentes, des jeunes femmes, des moins jeunes etc… Les hurlements de Laurent par ci, Laurent par là, “et une photo avec moi”, rappelant les émissions de Dorothée avec les bambins dans les années 90… Dorothée, autre star quinquagénaire qui revient sur les planches. À quand son livre ?
Mais revenons à Laurent, que j’ai osé détourné de ses fans en entamant une conversation par ailleurs fort sympathique. Voilà que le libraire duquel j’étais normalement l’hôte, au même titre que la star, m’empoigne le bras de peur de perdre une cliente parmi les dizaines agglutinées devant notre stand. C’est là, où je me suis dit qu’il y a quelque chose qui cloche dans cette foire où il est question de tout sauf de littérature. Inutile de vous dire que l’algarade entre le libraire et moi, femme qui ose élever la voix, ne fut pas de tout repos. Pour couronner le tout, mon camarade Sifaoui s’est fait agressé verbalement par des visiteurs qui, certes, ne sont pas racistes, mais n’aiment pas les maghrébins. Car nul n’ignore que : “l’immigration est synonyme des problèmes de la France!” Heureusement que tous les libraires ne sont pas fatigués, énervés, excités. De cela, l’adorable couple Paul et Anne-Marie Martin de la librairie Hartmann à Colmar. Ils m’avaient invitée au salon “Des écrivains qui viennent du froid” (fin octobre), même si je suis originairement d’un pays du Sud. L’hospitalité, la gentillesse, la chaleur humaine de ce couple, amoureux des livres et de la littérature, est légendaire. Quand Anne-Marie vous dit : je veux que tous mes auteurs soient heureux, ce n’est pas qu’un simple voeu pieux. Elle, son époux Paul, les enfants, les petits-enfants, font tout pour le rendre réalité. Des déjeuners et dîners pantagruéliques - qu’elle prépare elle-même -, aux pauses café, et jusqu’au choix des hôtels qu’elle réserve, selon le goût des uns et des autres… Ces attentions si délicates qui chassent toute fatigue, Anne-Marie et Pierre font du Salon des livres de Colmar une invite à l’amitié, à la bonne humeur et à la beauté du verbe allié au geste.
Mille merci à toute la famille que j’espère retrouver l’année prochaine !

Fariba .H.


 

Agenda des mois de novembre et décembre de Fariba Hachtroudi

Le 12-12-2010 à 18:27 par Fariba Hachtroudi

les 27 et 28 novembre : Salon du Livre de Colmar

le 8 Décembre : Signature de la Gelée Royale au Salon du Livre de l’Histoire, de 19 heures 30 à 21 heures 30 au Cercle National des Armées, 8 Place Saint Augustin 75009 Paris


 

Message à l'attention des journalistes

Le 30-11-2010 à 13:38 par Fariba Hachtroudi

Messieurs et Mesdames les Journalistes.

Fariba Hachtroudi a démissionné du Conseil National de la Résistance depuis dix ans. Dans les deux derniers articles parus sur Fariba Hachtroudi dans  La Marseillaise du 23 Octobre et  New African Women du mois d’octobre, il est mentionné à tort qu’elle est toujours membre du Conseil National de la Résistance.

 

Agenda du mois d'octobre de Fariba Hachtroudi

Le 12-12-2010 à 18:19 par Fariba Hachtroudi

Le 5/10 à partir de 18 heures : Conférence et signature de livre au Club Rotary de Antibes

Le 6/10  à  18 heures : Signature à la librairie Massena de Nice

Le 10/10 : soirée de lancement du Livre La Gelée Royale au Bar Probibio De Montmartre, de 18 heures à 21 heures / Adresse : 34 Rue Durantin 75018 / Tél : 01 42 23 97 05

Le 14/10 : Signature à la Librairie de Paris : Place de Clichy 75018 Paris en Présence de madame Annick Lepetit, députée socialiste et adjointe du Maire de Paris et de monsieur Edmond Hervé, Sénateur et ancien ministre de la santé.

Le 23/10 Conférence sur la laïcité à Carqueiranne

Le 26/10 : invitée d’Olivier Nahum à France Musique : émission Chemin rêvant où elle parlera de son dernier roman.

 

le nouveau livre de Fariba Hachtroudi sortira le 19 Août en Librairie

Le 11-07-2010 à 12:29 par Fariba Hachtroudi


Fariba Hachtroudi, dont le dernier roman Le Douzième imam est une femme ? fut salué par Bernard Henri Lévy pour sa drôle et insolente dénonciation « des poisons de l’islamisme », revient avec “La Gelée royale”. Comme à chaque fois qu’elle prend sa plume d’auteur engagé, Fariba Hachtroudi vise cette fois-ci la décadence de l’Occident et le règne du dieu argent.

Delfi est une journaliste frustrée par sa mutation « de la section société faits divers à celle de la Santé/Mode/beauté ». Obsédée par le procès scandale de la famille Allencourt : le père Jean Baptiste contre son fils Patrick, actionnaires des cosmé- tiques L’Iréelle. Révoltée par les magouilles du monde de la finance que protègent les politiques véreux quitte à entraver l’action du pouvoir judiciaire, la journaliste décide de mener son enquête personnelle sur « l’objet » de la dispute familiale « La Gelée Royale » ainsi que sur le sujet qui déclencha la dispute : « une femme fatale africaine » maîtresse du fils Allencourt. La «sorcière » qui le monterait contre son père ! L’enquête de la journaliste la propulse au cœur des secrets de fabrication de la Gelée Royale, la crème miracle qui fait exploser les bourses et les actions de l’Irréelle avant d’être retirée de la vente.

Ce roman, traversé de métaphores et nourri de mythes africains, est à la fois une critique acerbe de la marchandisation des hommes et un magnifique portrait d’une jeune femme intègre.

Un roman féroce, placé sous le signe de la révolte et de la dérision

La Gelée Royale est un roman imaginaire ! Tout ce qu’il y a de plus romanesque ! Aussi toute ressemblance avec des personnages du roman dont les patrons de la firme L’Irréelle - Jean Baptiste Allencourt et Patrick Allencourt - avec des person- nes existantes ou ayant existés serait une pure coïncidence.

Nous vous communiquerons début Septembre les dates du lancement du livre, des salons littéraires, des signatures  dans les librairies etc… Téléchargez le communiqué de presse ainsi que la quatrième de couverture.

 

Traduction en anglais d'un roman de Fariba

Le 23-08-2010 à 13:07 par Fariba Hachtroudi

 

Cliquez ici pour télécharger le neuvième chapitre du premier roman de Fariba :Iran, les rives du sang Aux Editions du Seuil traduit par Jean Anderson.


 

Wellington : après deux mois et demi...

Le 30-01-2010 à 20:54 par Fariba Hachtroudi

J’aurais voulu commencer par vous parler de ce beau pays qu’est la Nouvelle-Zélande… De Wellington, ses cafés, sa vie culturelle, ses superbes cinémas…. Mais pour l’instant la situation iranienne étant toujours très préoccupante, je vous invite à suivre via internet la conférence de presse que j’organise avec le soutien du Pen Club International, section de Wellington, Nouvelle-Zélande, qui aura lieu le lundi 1er février à 7h du matin (heure de paris). Je vous invite également à télécharger l’invitation si vous êtes à Wellington et désirez assister à la conférence.

Je vous prie d’en parler autour de vous, de faire passer le message, et de distribuer largement le communiqué qui sera sur mon site après la conférence.

En vous remerciant 

Fariba.


 

A mon retour d'Iran en Persan

Le 02-11-2009 à 23:23 par Fariba Hachtroudi

Mes chers amis, membres de MoHa, mes très chers compatriotes, je suis heureuse de partager avec vous l’émotion et la douleur de mes retrouvailles avec notre terre natale après trente ans d’exil ainsi que mes craintes et mes espoirs. Je vous livre ce témoignage qui est la seule et unique réponse à tous ceux qui de façon ignominieuse ont voulu me trainer dans la boue. Résistante je fus, résistante je resterai tant que sévit la barbarie en général, et celle de la charia en particulier en Iran ou ailleurs.

Bonne lecture à vous.

Enfin, un mot déstiné aux éditeurs iraniens, en Iran et à l’étranger, n’hésitez pas me contacter si vous désirez publier le présent ouvrage.

N.B : ce livre va être mis en ligne à raison de 40 feuillet par mois.

Cliquez ici pour télécharger les premiers feuillets.


 

Départ à l'autre bout du monde

Le 16-10-2009 à 12:19 par Fariba Hachtroudi

C’est le cas de le dire, je pars en Nouvelle Zélande, plus exactement au Randell Cottage, à Wellington. Et que vais-je faire ? Ecrire. J’ai la chance en effet d’être la lauréate  de la bourse d’écriture 2009-2010 et j’en suis ravie. Dors et déjà mon programme semble bien chargé, grâce au service culturel de l’ambassade de France et leurs partenaires Néo Zélandais. Je les remercie de tout coeur et je vous tiendrai au courant de mes “folles aventures”. J’espère que d’ici la, je saurai faire fonctionner mon tout petit appareil nikon qui semble t-il est d’une simplicité biblique, mais ceux qui me connaissent savent que moi et la technique, nous ne faisons pas bon ménage.


 

J'ai hélas raté le festival du cinéma vérité à Genève.

Le 16-10-2009 à 12:07 par Fariba Hachtroudi

Sur invitation de Manuel Collas de la Roche, président du festival du cinéma vérité, je devais me rendre à Genève les 6, 7 et 8 octobre où je devais participer à une table ronde sur la condition de la femme et l’égalité hommes / femmes  suite à la projection du film Niloofar de Sabine el Gemayel. Je regrette vivement de n’avoir pas pu être présente, et peu importe les raisons, l’essentiel est que le festival s’est bien déroulé.


 

Ahmadinejad à New York

Le 30-10-2009 à 11:54 par Fariba Hachtroudi

J’ai donc quitté les caprices de Fidel et La Havane pour New York où j’ai séjourné tout le mois de septembre grace à la bourse Stendhal allouée par Culture France. Mois de septembre à New York où a eu lieu la rencontre au sommet des chefs d’Etat aux Nations Unies. Mois de septembre à New york et l’arrivée d’Ahmadinejad, président porté au pouvoir par un coup d’état sanglant durant lequel la jeune Neda fut assasinée en direct dans les rues de Téhéran, où des centaines de jeunes furent arrêtés, torturés, violés dans les prisons… Bref, sale mois de septembre à New York que j’ai envie d’oublier.

 

Etre citoyenne d'honneur de Lamentin

Le 03-11-2009 à 17:22 par Fariba Hachtroudi

Grâce à l’association féministe Mahogany, mesdames  Max Custos et Hélène Marie-Angélique et monsieur Noé Etienne, j’ai passé une semaine intense en Gouadeloupe. La cause féminine étant au coeur des rencontres, débats, conférences, j’ai pu constater à quel point la solidarité entre femmes est porteuse d’espoir. Et fort heureusement, si les femmes sont de plus en plus conscientes que leur force est le moteur de l’avenir, il existe encore des hommes pour les soutenir. De ceux-là, le batonnier Félix Rodes, grand résistant et monument vivant de l’île,  Noé Etienne et José Toucet qui furent à l’origine de cette invitation mais aussi monsieur José Toribio, maire de Lamentin, qui nous a si chaleureusement reçues et qui m’a honorée de la citoyenneté de cette ville de culture. Merci encore de tout coeur à toutes et à tous. L’éxilée que je fus pendant trente ans sait à présent qu’elle peut toujours se réfugier à Lamentin, si…

Et si je reviens, cher monsieur le Maire de Lamentin, je m’attends à voir chanter les
beaux enfants de votre île, les petits (es) aux yeux de braises, le poème-chanson
que votre île m’a inspirée avant même que je ne la découvre.

Souvenez-vous :  lors de notre dernier déjeuner vous m’avez promis qu’avant mon prochain
voyage la chanson sera mise en musique… Donc si vous voulez me revoir…

Ce texte est dédié aux Guadeloupéennes :

Mon île Chaloupe

Mon île est sur ma paume,
ma paume se fait une femme,
chevelure d’algues vertes,
lianes liées aux galères,
négriers, négriers,

Mon île est dans mon poing
Mon poing aux chaînes d’acier,
Le passé, mon passé, -
Celui de l’aïeul,
Déraciné, enchaîné,

 
Mon île est petite fille,
Nattes tressées, délaissée,
Dépassée,

Mon île l’aïeule épuisée,
Joues brunies du dédain,
La bequille du béké,
L’exploitée, rebutée,

 
Mon île se veut souveraine,
Je la veux Reine
D’une aube sereine,
Mon île chaloupe,
Ma Guadeloupe

Ma belle hautaine,
Tu es debout,
De bout en bout…
Je te regarde,
Et te respire,
Car tu m’inspire
Et je t’admire,

Mon île chaloupe
Ma mère métisse,
Ma Guadeloupe,
Que mon rêve tisse,
Tout en hélice…


 

Le dernier caprice de Fidel.

Le 16-10-2009 à 12:06 par Fariba Hachtroudi

Mois d’aout, bourse d’écriture à Cuba : grâce à l’ambassade de France à Cuba, j’ai pu passer un mois à La Havane et environs. Santiago de Cuba fut une réelle révélation pour moi. Il y aurait beaucoup à dire sur ce pays où le temps semble s’être arrété, où l’art explose de façon flamboyante, où les gens n’ont rien à manger mais dansent, chantent et font avec… Ce pays si tristement joyeux selon la formule de mon ami et magnifique écrivain Hubert Haddad. Ce pays qui fascine et rebute m’a énormément inspirée pour mon prochain roman. Merci à l’ambassade et le service culturel de La Havane qui fait un travail magnifique dont la dernière manifestation fut une exposition des reproductions de peintures du XVIIIe siècle au Louvre que les Cubains ont adoré. Merci à Alain Zayan, polyglotte, homme de culture, de coeur et de passions artistiques. Quant au dernier caprice de Fidel, je vous en dirai plus si jamais j’ai le temps d’écrire les quelques nouvelles cubaines que m’ont inspirées les gens de La Havane, de Santiago, de Baracoa…


 

Etats Unis / Washington : Conférence à la Maison Française de l'Ambassade de France à Washington été 2007

Le 03-07-2010 à 15:26 par Fariba Hachtroudi


 

Japon / Sendaï : Conférence à l'occasion de l' exposition photos de Laurent Péters : Le Japon sur les traces de Bashô. Mars 2007.

Le 03-07-2010 à 15:27 par Fariba Hachtroudi